#5 Sélection de livres de cuisine

2

Je ne savais pas trop où intégrer cet article alors je l’ai glissé au même endroit que les autres sélections ! Je vais vous parler des livres de cuisine que je possède, si jamais cela peut vous aider à choisir pour débuter en cuisine végétale.

▲ Marie Laforêt 

Marie Laforêt fait partie des auteur.e.s que je préfère… Non seulement parce que les recettes sont toujours originales mais aussi parce que les livres sont magnifiquement illustrés ! D’ailleurs, le premier livre de cuisine végane que l’on m’a offert, c’était le désormais incontournable Vegan, certain.e.s l’appellent même « la Bible », c’est pour dire !

 Vegan, éditions La Plage 

Les plus :

Pour ce qui est de Vegan, je ne vais pas être à court d’éloges ! Ce livre est à la fois complet et bien organisé, on y trouve des recettes alléchantes et des photos qui donnent encore plus envie.

L’avantage de ce livre, c’est qu’il possède une introduction vraiment intéressante : pourquoi et comment devient-on végane, les produits animaux cachés, les indispensables de la cuisine végane et surtout, des conseils nutritionnels (par le Dr Bernard-Pellet). Autre avantage non négligeable, on trouve deux index à la fin du livre : un alphabétique et un par ingrédient. 

Enfin, il y a des recettes sur des thèmes précis comme, par exemple : au chocolat, les dîners entre amis, les apéros dînatoires, les desserts de fête ou les barbecues ! Normalement, chaque occasion a sa recette dans Vegan. 

Les moins : 

Une des choses que l’on pourrait reprocher à Vegan, c’est qu’il faut parfois des ingrédients vraiment particuliers qui ne sont pas forcément faciles à trouver et/ou un peu chers. Par exemple : la fumée liquide (pour ma part introuvable sans passer par Internet), les purées d’oléagineux (plutôt chères en général) ou encore la sauce Worcester végane.  

Parfois, il faut multiplier les recettes (notamment avec les fromages végétaux), je pense, par exemple, à une recette qui me faisait envie, c’est-à-dire les « Croquettes au fromage » (p. 140) mais que je n’ai jamais réussi à réaliser parce qu’il faut avant tout réaliser la recette de « Bloc de fromage à râper » (p. 135) et, malgré 4 tentatives, ça a toujours été un désastre. Je n’exclus pas du tout le fait que je m’y suis probablement mal prise.

Mes recettes fétiches : 

– Burgers de pois chiches (p. 35)
– Cake d’hiver aux topinambours (p. 162)
– Courgettes farcies à la provençale (p. 259)
– Gâteau au yaourt (p.277)
– Layer cake choco-spéculoos (p. 284)

 Noël vegan, éditions La Plage

Au moment de Noël, j’ai encore une fois fait confiance à Marie Laforêt. Les recettes visent à « mimer » les mets que l’on retrouve traditionnellement sur les tables au moment des fêtes. 

Les plus : 

Si l’on veut se « fondre dans la masse » au moment de Noël, je dois avouer que c’est le livre idéal. On y trouve de tout, de l’entrée au dessert en passant par les cadeaux gourmands et les cocktails. 

Certaines recettes sont très simples à réaliser, sans ingrédient vraiment compliqué à trouver, je pense notamment aux « blinis et gravlax de carotte », au « tarama végétal » ou encore aux « rillettes marines ». En revanche, il faudra anticiper si on souhaite réaliser la « pavlova glacée » (on ne sait jamais, l’eau de pois chiches peut parfois être capricieuse, surtout quand on n’a jamais tenté l’expérience auparavant). 

Je ne prends pas en compte le prix un peu élevé de certains ingrédients (cèpes, huile de noix) parce que c’est Noël alors on peut considérer que ça fait partie du jeu (et ça sera toujours moins cher que du foie gras ou du homard…). 

À noter aussi que certaines recettes peuvent être réalisées sans attendre Noël, par exemple les « chaussons à la crème de poireaux », les « Köttbullar » ou encore la « tarte fine aux pommes de terre ». 

Les moins : 

Pour les moins, je dirais que, si comme moi, vous êtes invité.e.s chez quelqu’un mais que vous devez apporter votre repas (parce qu’aucune option végane n’est prévue), certaines recettes paraissent inenvisageables. C’est le cas du « risotto aux cèpes » (préparer un risotto à l’avance, ce n’est pas forcément une bonne idée) ou de « la bûche glacée agrumes et meringues » (imaginons qu’il n’y ait plus de place dans le congélateur… parce que 3 autres bûches non-véganes sont déjà dans le compartiment). 

Mes recettes fétiches : 

– Pot pie au seitan
– Chaussons à la crème de poireaux
– Chocolats maison

– Fromages vegan, éditions La Plage

Dans ce livre, on retrouve de nombreuses recettes de fromages végétaux, impossible après ça de dire que le végétalisme est triste, sans saveur et surtout… qu’il est impossible de remplacer le fromage ! 

Les plus : 

Dès le départ, il est question de l’étymologie du mot « fromage » et donc on apprend que ce n’est pas du tout une hérésie de parler de fromage végétal, notamment parce que ce sont les mêmes techniques qui sont utilisées. 

Les photos sont, comme d’habitude, très jolies et donnent envie de tout tester, évidemment. En particulier la « mozzarella végétale » (p. 18) qui n’a, visuellement, rien à envier à une mozzarella traditionnelle. 

Il y en a pour tous les goûts : ricotta, parmesan, cheddar, cancoillote, crottins… Normalement, chacun.e peut trouver son bonheur !

Les moins : 

Il faut être patient.e.s, notamment pour le « kimcheese » (p. 68) qui demande de faire tremper les noix de cajou (4 à 12 heures) et de laisser prendre au frais (6 heures). 

Il faut être curieux.ses, notamment pour le « Sauerkraut käse » qui contient du jus de choucroute. 

Mes recettes fétiches :

– Mozzarella végétale
– Parmesan végétal
– Fromage aux deux poivres

▲ Sébastien Kardinal (& Laura Veganpower)

 À la française, la tradition façon vegan, éditions L’âge d’homme

Que dire ? Un livre vraiment complet, élégant, avec des photos qui donnent envie et, en prime, il devrait nous aider à être plus serein.e.s au moment des repas de famille !

Les plus :

Sébastien se présente et explique pourquoi il a décidé de faire ce livre, puis nous parle du pain, du vin et de la façon dont on peut remplacer la viande et la crèmerie. On a même droit aux différentes taillages de légumes et à deux recettes indispensables pour la suite : faire son bouillon et faire son seitan. 

Tout fait envie ! Du « tofoie gras à la truffe noire » au « bourguignon », en passant par la « fondue savoyarde ». 

Globalement, les ingrédients sont accessibles et certains reviennent plusieurs fois (le gluten de blé notamment) donc on pourra investir sans crainte. 

Les moins : 

Franchement, je ne trouve pas grand chose à redire… Allez, disons que, pour certain.e.s, ça peut paraître gênant qu’il n’y ait pas de desserts ! En ce qui me concerne, ce n’est pas un problème parce que je préfère le salé de toute façon 😀 

Mes recettes fétiches : 

– Bourguignon
– Flammekueche
– Hachis Parmentier
– Gratin dauphinois

– Ma petite boucherie vegan, éditions La Plage

« J’aime trop la viande, jamais je ne pourrai m’en passer ». Bon, le ton est donné ! On a tou.te.s entendu ça au moins une fois, non ? 

Les plus :

Là encore, de jolies photos et des recettes qui promettent d’être bluffantes ! Mention spéciale à celle du « jambon » (p. 24) avec la trancheuse en arrière-plan, autant dire que rien n’a été laissé au hasard. 

On retrouve différentes catégories : la charcuterie, les classiques d’ici et les classiques d’ailleurs. Il y a donc du choix ! Il y a même une proposition de « yakitori ». (Je n’en ai jamais goûté et ça me plairait bien d’essayer !). 

On a clairement le temps de préparation, le temps de cuisson, le nombre de portions et également une petite note en bas de page. 

Les moins : 

Je suis obligée de trouver quelque chose de négatif ? Non parce que je n’ai rien trouvé… Si on veut, on peut considérer qu’il faut investir dans pas mal d’épices mais le résultat est tellement convaincant que ce n’est pas si grave, au final. 

Mes recettes fétiches (testées ou à tester) :

– Merguez
– Yakitori
– Boulettes
– Golden nuggets

▲ Karen Chevallier 

Si vous connaissez le site Cuisine Saine, vous connaissez peut-être le livre « Vegan – Recettes testées à la maison ».

Les plus :

Dans ce livre, on trouve une petite introduction au véganisme : les aliments à éviter, ce qu’on peut mettre au menu, deux journées type pour le petit-déjeuner, déjeuner et dîner et, plus loin, quelques techniques comme : préparer les légumineuses, préparer un steak de légumineuses. 

Ce qui est pratique dans ce livre, c’est qu’on trouve clairement le temps de préparation et de cuisson, la difficulté du plat et c’est, en général, prévu pour 4 personnes. 

Enfin, je dirais que ce livre peut être parfaitement adapté à quelqu’un qui débute dans le végétalisme, étant donné que l’auteure précise : « j’anticipe la question, non je ne suis pas vegan, mais je suis une sympathisante 🙂 Et plutôt flexitarienne s’il faut me mettre dans une case 🙂 ». 

Les moins : 

Dans la préface, on peut lire « les risques de carences sont importants » (i.e. : si on n’équilibre pas correctement notre alimentation). Or, il me semble que l’on peut faire cette remarque pour n’importe quel type d’alimentation. Un régime alimentaire omnivore peut également nous exposer aux carences s’il n’est pas équilibré, un régime végétarien également… Je ne pense pas qu’on puisse réduire ce risque au simple végétalisme. 

Une grosse erreur dans la partie « comment couvrir ses besoins en… », plus précisément lorsqu’il est question de la fameuse vitamine B12 (p. 14). Non, les algues (spirulines, nori) ne sont pas des sources de B12. Encore une fois, c’est peu simpliste et réducteur de dire que l’alimentation végétale oblige de se complémenter en B12 sans parler du fait que les animaux d’élevage intensifs sont eux-mêmes complémentés.

Il n’y a qu’une seule recette qui est indiquée comme étant « sans gluten » (les « falafels au persil » p. 110) alors que d’autres le sont et ce n’est pas précisé. Sans doute une erreur… 

La recette de « lamelles à la framboise » (p. 172) avait l’air plutôt intéressante… mais, pour la réaliser, il faut soit avoir un déshydrateur, soit… les faire cuire au four pendant 11 heures (!). En clair, aucun droit à l’erreur parce que ce serait (vraiment) un (très) gros gâchis. 

Mes recettes fétiches : 

– Nems végétaux
– Quiche aux poireaux
– Lasagnes végétales
– Cookies noix et chocolat

Publicités

3 réflexions sur “#5 Sélection de livres de cuisine

  1. Je découvre ton blog et j’en suis très heureux ! Je suis fraichement végétalien, du coup j’essaye de prendre mes repères… J’étais tenté par plusieurs livres présentés ici, notamment par « Ma petite boucherie vegan », donc je pense me laisser séduire prochainement (et par celui sur les fromages aussi).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s