La Ruche qui dit oui

banner

Il y a quelques mois, j’ai fait un constat : être végane ne me suffisait plus. J’avais une alimentation végétalienne mais pas forcément suffisamment variée et surtout, je cuisinais de moins en moins. J’ai donc pris la décision de changer mes habitudes : j’ai testé de nouveaux produits (les algues, la poudre d’ortie, diverses céréales…) , j’ai arrêté d’en consommer d’autres (type café, fromages végétaux, produits industriels trop transformés…) et surtout, je me suis tournée vers la Ruche qui dit oui !

La Ruche qui dit oui ?

Si vous ne connaissez pas le concept de la Ruche qui dit oui, c’est très simple : c’est un réseau de communautés d’achat direct aux producteurs locaux. En clair, des produits locaux et de saison que l’on achète directement aux producteurs de notre région. La distribution se fait une fois par semaine : pour cela, on commande sur le site internet de la Ruche en sélectionnant les fruits, les légumes, les farines, les céréales (ou autres produits) que l’on souhaite et on vient récupérer les produits le jour de la distribution hebdomadaire.

Dans mon cas, la commande doit se faire avant le mercredi soir minuit et je vais récupérer mes produits le vendredi soir entre 17h et 19h. J’ai un numéro de commande qui m’est attribué et je vais tout simplement récupérer mes produits auprès de chaque producteur.

Les producteurs

Généralement, je commande des légumes et du pain.
Pour ce qui est des légumes, j’ai la chance d’avoir un producteur qui cultive ses légumes à 13 km de chez moi et qui est certifié en permaculture. Ce sont bien sûr des légumes de saison et, du coup, ça m’évite de regarder le calendrier des fruits et légumes pour vérifier que je ne fais pas d’impair ! Parce que, oui, je fais partie de celles et ceux qui ne consomment pas de courgettes, tomates, aubergines, poivrons en hiver et pas de chou rouge, navets, panais en plein été. Le respect des saisons, c’est important.

Pour ce qui est du pain, là encore, je me trouve extrêmement chanceuse ! Ce sont des pains bio au levain naturel et cuits au four à bois. Autant vous dire qu’il est difficile de revenir à la baguette après ça… Il y a pas mal de choix dont notamment un excellent pain aux graines de pavot ou encore un pain aux noix qui est vraiment parfait.

Une semaine de légumes de la Ruche

Pour vous donner un aperçu de mes commandes, j’avais déjà posté quelques photos sur Instagram mais pour les personnes qui seraient passées à côté, voici à quoi cela peut ressembler :

23421097_1908041549236663_1967184820744224768_n

Pour ma première commande, j’avais choisi : du persil plat, un chou frisé, des pommes de terre, une courge butternut, une courgette spaghetti, de la mâche, des topinambours, des potimarrons, des oignons et des échalotes. Le montant de ma commande s’élevait à 25€. J’avais juste complété avec quelques produits au magasin bio puisqu’on ne peut quand même pas tout trouver à la Ruche (la crème de soja, le millet, le sarrasin par exemple).

23594643_1698124116888374_2604306759128449024_n

Pour la deuxième semaine, j’avais choisi : de la mâche, du chou-fleur, de la batavia, une courge « muscade de Provence », des carottes oranges et jaunes, des navets, un potimarron, une butternut, des poireaux, des pommes de terres et des patates douces. Quelle chance d’avoir des patates douces locales ! Là encore, ma commande s’élevait à 25€.

23967178_1492390477541013_697283070012686336_n

Dernier exemple, j’avais commandé : une courge spaghetti, un potimarron, un panais, des carottes, des navets, un patidou, des patate douce, du chou frisé et de la salade pour un total de 22€.

Mon bilan après quelques commandes

J’aime vraiment le concept de la Ruche, surtout parce que j’ai la chance d’avoir deux bons producteurs dans la mienne ! Je suis satisfaite des légumes (ah, ça change de ne pas avoir des légumes calibrés, c’est chouette !) ainsi que des prix pratiqués (ça ne me gêne pas de payer un tout petit peu plus qu’en supermarché vu la qualité et les méthodes utilisées !). Le seul inconvénient (mineur), c’est que la Ruche la plus proche est à 15 km de chez moi donc ça nécessite de prendre la voiture au moment où il y a le plus de bouchons mais en général, ce n’est quand même pas si gênant que ça.

Et vous, vous êtes déjà séduit.e.s par ce concept ?.🙂

Publicités

Une réflexion sur “La Ruche qui dit oui

  1. Je suis contente que tu aies fait un article sur la Ruche ! Depuis que je me suis installée en Allemagne, le concept me manque un peu 😦 Il y a des équivalents mais c’est quand même pas pareil je trouve :/

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s