Mes produits non testés et véganes #2

Il y a un an, j’avais publié un article dans lequel je présentais les produits que j’utilise au quotidien. Il y a eu quelques changements depuis. Bien sûr, l’intérêt ici, c’est surtout de vous montrer que ce n’est pas beaucoup plus compliqué ou plus cher de privilégier les marques non testées sur les animaux et véganes.

Pour rappel :

– Un produit est dit cruelty free lorsqu’il n’est pas testé sur les animaux mais il peut ne pas être végane (en contenant par exemple : de la cire d’abeille, du miel, de la lanoline, du rouge carmin (cochenille), des protéines de soie ou être à base de lait d’ânesse…).

– Un produit végane est non testé sur les animaux et sans aucun produit d’origine animale.

– Une marque non testée possède un label fiable (voir ici), n’appartient pas à un groupe qui teste, n’est pas présente sur le marché chinois (ou autre marché qui rend les tests sur les animaux obligatoires), n’utilise pas d’ingrédients testés par un tiers et ne se contente pas de signifier vaguement sur le site officiel « conformément à la législation européenne… ». La législation européenne peut imposer des tests (REACH ou ingrédient issu de l’industriel pharmaceutique non concerné par cette loi de mars 2013…).  Lire la suite

Masque pour cheveux abîmés et secs (slow cosmétique végane)

Si, comme moi, vous avez les cheveux fins et qu’ils ont tendance à le devenir encore plus en été, ce masque sera idéal ! J’ai longtemps cherché sur internet mais rien ne me convenait : il y avait soit du miel, soit des œufs et, en tant que végétalienne/végane, je suis contre l’utilisation et la consommation de ces produits, que ce soit pour l’alimentation ou pour les cosmétiques.

Donc, faute de recette, j’ai créé la mienne en piochant des idées à droite, à gauche sur différents sites. Pour ce masque, tout est bio, tout est naturel et c’est assez simple à vérifier : on peut aussi le manger (bien que je vous conseille de le faire avant d’avoir ajouté la maïzena haha).

Les ingrédients :

△ Un yaourt de soja nature
△ 3 c à s d’huile de coco
△ 1 c à s de sirop d’agave
△ 1 c à s de fécule de maïs

Les étapes :

Faire fondre l’huile de coco si elle est à l’état solide. Dans un bol, la mélanger au yaourt de soja, rajouter le sirop d’agave et la fécule de maïs, progressivement, en fouettant pour éviter les grumeaux.

Appliquer généreusement sur les longueurs (éviter les racines, l’huile de coco aura tendance à graisser/alourdir) et replier les cheveux en chignon. Couvrir avec du film alimentaire pour éviter que le masque ne sèche.

Je vous conseille de le garder environ 3 à 4 heures afin que l’effet soit optimal. Il vaut donc mieux appliquer ce masque le soir ou bien le week-end.

Quelques explications :

△ Le yaourt de soja est riche en protéines, il va donc avoir un effet fortifiant pour les cheveux (on peut tout à fait prendre du lait de soja nature !)
△ Le sirop d’agave est un peu comme le miel, il a beaucoup de propriétés intéressantes : il est nourrissant, il renforce la matière, il est également anti-bactérien (intéressant en cas de démangeaisons)
△ L’huile de coco va permettre d’hydrater, de réparer et de protéger les cheveux
△ La fécule de maïs va permettre d’absorber le surplus d’huile

Déodorant fait maison et végane

Pas de cuisine pour une fois mais de la slow cosmétique !

giphy (2)

Quand on est végétalien.ne, le plus souvent, on tend aussi à privilégier les produits non testés sur les animaux. Les cosmétiques n’y échappent pas, tout comme les produits ménagers (d’ailleurs, voici un super guide qui propose des recettes écologiques pour entretenir la maison). J’ai fait une petite sélection de sites sur lesquels je commande mes produits véganes (dans la colonne de droite) mais, pour le déodorant, je préfère le faire moi-même !

Les ingrédients :

△ 50 g d’huile de coco
△ 30 g de bicarbonate de soude
△ 20 g de fécule de maïs
△ De l’huile essentielle (facultatif)

Les étapes :

Verser l’huile de coco (sous forme liquide) dans un pot.
Ajouter progressivement la fécule et le bicarbonate de soude, bien mélanger.
Ajouter les huiles essentielles (lavande, palmarosa par exemple). J’ai choisi de ne pas en mettre parce que je préfère la version neutre de ce déodorant !
Ensuite, il suffit de faire refroidir tout ça au réfrigérateur (ou au congélateur pour accélérer le processus).

C’est terminé !

A noter qu’il faut impérativement garder le déodorant dans un pot bien fermé (sinon, le déodorant va prendre les odeurs du réfrigérateur et ce n’est franchement pas génial) et surtout le conserver au frais en été (impossible de le laisser dans la salle de bain, l’huile de coco redeviendrait liquide… sauf si on ajoute de la cire végétale !). En revanche, dès qu’il commence à faire moins chaud, vous pouvez le laisser dans la salle de bain : l’huile de coco redevient liquide au-dessus de 25°C !

Ce n’est pas ma recette, c’est celle d’Antigone XXI !

déo maison